Bannière permis AM

PERMIS AM (BSR)

Permis AM anciennement BSR (Brevet de Sécurité Routière)

L’ancien brevet de sécurité routière (B.S.R) ayant une durée de 5h, a été remplacé le 19 janvier 2013 par le permis AM pour une durée de 7h et à partir du 1er mars 2019 le permis AM passe à 8 heures minimum de formation en 2 jours minimum. L’heure supplémentaire est une séquence dite de « sensibilisation aux risques routiers » lors de laquelle, pour les élèves mineurs, la présence d’au moins un des parents ou représentant légal est imposée, afin de les impliquer.

Tout conducteur de cyclomoteur, né à partir du 1 janvier 1988 doit être titulaire soit du Permis AM (BSR), soit du permis de conduire.
Le brevet de sécurité routière correspondant à la catégorie AM du permis de conduire, pour conduire un cyclomoteur ou un quadricycle léger à moteur, se compose d’une partie théorique et d’une partie pratique.

La partie théorique est validée par la délivrance de l’attestation scolaire de sécurité routière l’ASSR de 1er ou 2ème niveau ou par l’attestation de sécurité routière l’ASR.
La partie pratique, ouverte aux seuls titulaires de l’attestation scolaire de sécurité routière de 1er ou 2ème niveau ou de l’attestation de sécurité routière.

Accessible dès l’âge de 14 ans, le permis AM vous donne droit à la conduite d’un cyclomoteur de moins de 50 cm³.

Cyclomoteur
: 2 ou 3 roues dont la vitesse maximale ne dépasse pas 45 km/ h et équipé d’un moteur d’une cylindrée de 50 cm³ maximum s’il est à combustion interne à allumage commandé.
Quadricycle léger à moteur : Véhicule à moteur à 4 roues à habitacle fermé, conçu pour transporter au plus 2 personnes y compris le conducteur .
Charge utile de 250 kilogrammes maximum. Vitesse maximale de 45 km/ h. Moteur d’une moteur d’une puissance maximale de 6 kW.

Il vous faudra cependant attendre 16 ans, l’âge minimum requis pour conduire un quad non homologué.

Équipement obligatoire pour toutes les formations « Deux-Roues »

DÉROULEMENT DE LA FORMATION À LA CATÉGORIE AM

La partie théorique

Il faut avoir obtenu l’ASSR (Attestation Scolaire de Sécurité Routière) de 1er ou 2ème niveau ou l’ASR (Attestation Sécurité Routière).

Chacune est délivrée  à la suite d’un contrôle de connaissances théoriques de sécurité routière effectué pendant le temps scolaire.

L’ASSR de 1re niveau est organisée pour tous les élèves de 5ème
L’ASSR de 2ème niveau est organisée pour tous les élèves de 3ème, et plus largement pour tous les élèves âgés de 16 ans ne l’ayant pas encore obtenue.

La partie pratique

Elle est assurée par une auto-moto école ou une association socio-éducative.
Une formation d’une durée de 8 heures, qui se déroule sur 2 jours minimum, à raison de 4h par jour.

La formation pratique est constituée de 5 séquences :

La séquence 1 porte sur les échanges sur les représentations individuelles autour de la conduite ;
La séquence 2 porte sur la formation à la conduite hors circulation ;
La séquence 3 porte sur le code de la route ;
La séquence 4 porte sur la formation à la conduite sur les voies ouvertes à la circulation publique ;
La séquence 5 porte sur la sensibilisation aux risques en présence, pour les élèves mineurs, de l’un au moins des parents ou du représentant légal, dans les conditions définies par le présent arrêté.
Elle comporte deux options distinctes : une option cyclomoteur et une option quadricycle léger à moteur accessibles à partir de l’âge de 14 ans. Le suivi de l’option cyclomoteur vaut reconnaissance du suivi de l’option quadricycle léger à moteur.

À l’issue de la formation pratique, l’établissement délivre un Brevet de Sécurité Routière : il correspond à la catégorie AM du permis de conduire..

Inscription à l’auto-école

Enregistrement de dossier à l’ANTS

LIVRET DE FORMATION

Lors de l’inscription à la formation pratique, un livret de formation est remis à l’élève.
Ce livret peut prendre la forme d’un document dématérialisé.
Le livret de formation est un outil pédagogique et d’échange entre l’enseignant de la conduite et de la sécurité routière, l’élève et ses parents ou son représentant légal dès lors qu’il est mineur.

QUESTIONNAIRE PRÉALABLE À LA FORMATION

Ce questionnaire vous permet de réfléchir à votre objectif (obtenir la catégorie AM du permis de conduire pour conduire un cyclomoteur ou un quadricycle léger à moteur) et de faire un point sur l’état actuel de vos connaissances théoriques et pratiques, ainsi que sur le regard que vous portez sur la conduite et la sécurité routière.

Ce questionnaire permet aussi à votre enseignant de la conduite et de la sécurité routière de commencer à vous connaître, afin d’adapter son enseignement à vos besoins.

Le questionnaire reprend au moins les thèmes suivants. Il n’appelle pas de réponses rédigées.

  • Connaître l’élève conducteur : qui est-il ?
  • A-t-il déjà eu une expérience de conduite ?
  • Laquelle (deux-roues motorisés ou non) ?
  • Pourquoi veut-il conduire un cyclomoteur ou un quadricycle léger à moteur ?
  • Conduira-t-il régulièrement ou de temps en temps ? Etc.

Connaître son positionnement actuel au regard de la conduite et de la sécurité routière (même s’il n’a pas d’expérience de conduite) : les questions lui permettent de donner son avis sur les règles du code de la route et sur son propre niveau d’application de ces règles. Elles le conduisent à s’exprimer sur son comportement en tant qu’usager de la route et à donner son avis sur le comportement des autres usagers. Elles le font s’interroger sur ses propres capacités de conducteur, sur son approche de la notion de risque, etc.

Connaissances théoriques de l’élève : les questions posées permettent à l’enseignant d’évaluer le niveau de connaissances théoriques de l’élève (signalisation, règles de circulation, équipement, vitesse, alcool, etc.).

Connaissances pratiques de l’élève : les questions posées permettent à l’enseignant d’évaluer le niveau de connaissances pratiques de l’élève (emplacement des commandes, signification des voyants, mise en marche et arrêt d’un cyclomoteur ou d’un quadricycle léger à moteur, règles « basiques » relatives au freinage, au positionnement du regard, à la trajectoire de conduite, etc.).

PROGRAMME DE FORMATION

Les séquences de la formation à la conduite d’un cyclomoteur ou d’un quadricycle léger à moteur.

Votre formation à la conduite d’un cyclomoteur ou d’un quadricycle léger à moteur est d’une durée totale de 8 heures au moins.
Elle comprend 5 séquences théoriques et pratiques au cours desquelles vous allez travailler sur des connaissances et des compétences avec l’aide de votre enseignant de la conduite et de la sécurité routière.

Si vous êtes mineur, au moins l’un de vos parents ou votre représentant légal est présent lors de la dernière séquence de la formation (séquence 5).

Le niveau des compétences acquises à l’issue de la séquence 2 relative à la formation à la conduite hors circulation et de la séquence 4 relative à la formation à la conduite sur les voies ouvertes à la circulation publique est matérialisé par un chiffre auquel est associée une « case » :

« 1 » : compétence acquise.
« 2 » : compétence à renforcer.

A l’issue des séquences 2 et 4, en lien avec votre enseignant de la conduite et de la sécurité routière, vous cochez la case correspondant à votre niveau.

Durée : 30 minutes
Expression et échanges sur le respect des règles.
– Signalisation.
– Règles de circulation.
Expression et échanges sur des grandes thématiques de sécurité routière.
– Vitesse.
– Consommation d’alcool ou d’autres produits.
– Utilisation de distracteurs.
Échanges sur l’influence du comportement des autres usagers de la route sur son propre comportement de conducteur.

Durée minimale : 2 heures
– Les équipements obligatoires pour la conduite d’un cyclomoteur : leurs rôles
– La connaissance des principaux organes du véhicule (cyclomoteur ou quadricycle).
– Les contrôles indispensables du véhicule pour l’entretien et le maintien de la sécurité.
– La maîtrise technique du véhicule hors circulation.
– Position de conduite (bras, dos, jambes, pieds et mains)Réglage du, ou des, rétroviseur (s).
– Pour le quadricycle : réglage du siège, du volant et des rétroviseurs.
– Démarrage et arrêt du véhicule.
– Pour les cyclomoteurs : maintien de l’équilibre et de la stabilité en ligne droite (exercices sans et avec passager).
– Ralentissement, freinage et immobilisation du véhicule ― Pour les cyclomoteurs, maintien de l’équilibreet de la stabilité.
– Tourner à droite et à gauche, réalisation de virages et de demi-tours (importance du regard). Pour les cyclomoteurs, exercices sans et avec passager. Maintien de la stabilité.
– Manœuvres de freinage et d’évitement.

Durée : 30 minutes
– La signalisation verticale et horizontale : connaître la signalisation et comprendre son rôle.
– Les règles de circulation : connaître les principales règles et comprendre leur rôle.
– Positionnement du véhicule sur la chaussée en ligne droite, virage et changement de direction.
– Franchissement d’intersections et régime de priorité.

Durée minimale : 4 heures
– Démarrer le cyclomoteur ou le quadricycle léger à moteur qu’il soit déjà ou non dans la circulation.
– S’insérer en sécurité dans la circulation.
– Prendre en compte la vitesse des autres véhicules et s’assurer d’être bien vu.
– Ralentir et immobiliser le cyclomoteur ou le quadricycle léger à moteur qu’il soit déjà ou non dans la circulation ou pour la quitter.
– Freinage et, pour le cyclomoteur, maintien de la stabilité.
– Arrêt et départ en circulation (feux, stop).
– Ralentir pour quitter la circulation et s’arrêter.
– S’arrêter et stationner avec un cyclomoteur ou avec un quadricycle léger à moteur.
– Précautions à prendre avant de s’arrêter ou de stationner.
– Précautions à prendre pour s’insérer dans la circulation à la suite d’un arrêt ou d’un stationnement.
– Pour les quadricycles : stationner en bataille, en épi et en créneau.
– Rechercher les indices utiles : signalisation, clignotants, trajectoire, regard des autres usagers.
– Adapter l’allure en fonction de ses capacités, des possibilités du véhicule, de la signalisation, de la réglementation et des situations rencontrées (autres usagers, configuration des lieux, visibilité).
– Apprécier et maintenir les distances de sécurité latérales et longitudinales en toutes circonstances.
– Négocier un virage.
– Adopter une trajectoire sécurisée
– Choisir la position sur la chaussée.
– En ligne droite, en virage, en situation de croisement ou de dépassement.
– En tenant compte de la signalisation verticale et horizontale (marquages au sol, voies réservées).
– En intégrant les particularités des autres véhicules, notamment les véhicules lourds (gabarit, angles morts).
– Franchir les différents types d’intersections.
– Détecter et identifier le type d’intersection.
– Évaluer la visibilité.
– Adapter sa vitesse.
– Respecter les règles relatives aux ordres de passage.
– S’arrêter, le cas échéant, et repartir.
– Dégager une intersection.
– Changer de direction.
– Observer et analyser l’environnement.
– Avertir de son intention.
– Se placer. Tenir compte des particularités des autres véhicules, notamment les véhicules lourds (gabarit, angles morts).
– Adapter sa vitesse.
– Respecter les règles de priorité.
– Dégager une intersection.

Durée minimale : 1 heure
Cette séquence a lieu en présence de l’un au moins des parents de l’élève mineur ou de son représentant légal.
En fonction des profils identifiés, quatre thématiques, parmi les suivantes, sont traitées :
– Les risques spécifiques à la conduite des cyclomoteurs et des quadricycles légers à d’accidents les plus caractéristiques impliquant ces véhicules.
– Les conséquences d’un défaut d’entretien du véhicule sur la sécurité et l’environnement (pollution atmosphérique et pollution sonore).
– Les risques dus au débridage : rappel de la réglementation et conséquences sur la sécurité et l’environnement (pollution atmosphérique et pollution sonore).
– Les produits psychoactifs et la conduite : statistiques, consommation, effets.
– La vitesse et ses conséquences sur la conduite : équilibre, adhérence, force centrifuge, freinage.
– La prise en compte des autres usagers vulnérables : piétons, cyclistes, motocyclistes.
– L’influence et la pression des pairs sur le comportement du futur conducteur.

Ces observations visent à faire un point sur les compétences sur lesquelles vous avez travaillé pendant la formation.
Elles sont accompagnées de conseils de l’enseignant de la conduite et de la sécurité routière, à l’attention de l’élève, pour la suite de son parcours en autonomie.

Programme de formation du (BSR)

Correspondant à la catégorie AM du permis de conduire option (cyclomoteur) et option (quadricycle léger à moteur)
Lors de la formation, l’enseignant s’assure que l’élève est en possession de son livret et qu’il a rempli le « Questionnaire préalable à la formation ».
L’enseignant de la conduite et de la sécurité routière adapte les contenus de la formation à l’option choisie par l’élève : cyclomoteur ou quadricycle léger à moteur.

Parcours de formation du permis AM

Apprendre à conduire est une démarche éducative exigeante qui demande à l’élève de la concentration, de l’assiduité et de la motivation.
Le parcours qui vous est proposé vous permettra de progresser dans votre formation pour vous amener en situation de réussite aux examens du permis de conduire.
En signant le contrat pour cette formation à la conduite et à la sécurité routière, vous vous engagez à suivre obligatoirement le parcours de formation :

Déroulement de l'examen

À la fin de la formation, une attestation est remise par votre auto-moto école.
Elle permet de conduire un véhicule de la catégorie AM pendant une durée de 4 mois à compter de la date de sa délivrance, sur le territoire national.
Au-delà de ce délai, vous devez être titulaire du permis AM.

Que faire après l'obtention du permis AM (BSR) ?

L’auto-moto école Douguet s’occupe de toute la démarche sur le site de l’ANTS.

NOS TARIFS

Formation au permis AM (BSR)

Formation théorique et pratique de 8 heures + frais de dossier : 310 €